• Bonjour à tous,

J’ai testé un Rocket.Chat (https://rocket.chat) pour me notifier via Nextdom et je l’ai trouvé sympa.

J’ai donc décidé de faire un petit article pour présenter l’installation sur docker.

Un bref mot : Docker est une plateforme qui va vous permettre d’exécuter votre code à l’intérieur d’un conteneur indépendamment de la machine sur laquelle vous êtes ! Un conteneur ressemble à une machine virtuelle sauf qu’il n’embarque pas tous les composants d’un système d’exploitation avec lui. Ça lui permet de s’exécuter en quelque secondes et d’être beaucoup plus léger.

Pour l’installation de docker et docker-compose je vous renvoie vers la doc :
Installation de docker
Installation de docker-compose

Et Voici le fichier docker-compose.txt (extension à modifier en .yml).

Une fois celle-ci réalisée, il vous suffit d’accéder à l’interface via l’adresse : http://ip:3000

Vous devriez y retrouver le canal par défaut #général.

Nous allons maintenant créer un bot

Je le nommerai : Nextdom, plutôt que d’utiliser celui d’origine, cela vous permettra de voir comment créer un utilisateur.

Rien de compliqué : Menu -> Administration -> Utilisateurs -> appuyer sur le ‘+’ à droite de votre écran et un formulaire apparait.

Remplissez-le avec les infos souhaitées. Dans le rôle cochez ‘bot’, validez et sauvez.

A ce stade Rocket.chat est opérationnel mais n’est pas vraiment utile pour la domotique car il ne vous permet de discuter qu’avec vous même ou les personnes que vous avez invitées. Ce n’est pas vraiment l’objet de cet article…

Pour le lier à Nextdom, il vous suffit d’installer le plugin Rocket.Chat disponible sur le market au prix de 2€ (lien market) .

La configuration du plugin est assez simple et documentée :

  • Serveur Rocket.chat :
  • url de votre serveur.
  • Nom d’utilisateur :
  • Nom du bot.
  • Mot de passe : je vous laisse deviner.

Actuellement pour les tests vous pouvez rentrer l’url de votre docker suivi du port 3000 soit http://192.168.x.x:3000 ou https://monnomdedomain.com si vous disposez d’un dns vous pouvez aussi l’introduire ici. Personnellement j’ai opté pour cette option afin de le système ait prenne un sens et pouvoir être notifier depuis l’extérieur de mon réseau LAN.

Attention à rediriger le DNS en activant le websocket support et le port correctement configuré.

A ce niveau,vous avez donc un système de notification qui fonctionne et pouvez déjà tester l’import sur Nextdom.
Connectez-vous à l’interface de votre serveur Rocket.Chat et saisissez un message dans le salon général. Cela aura pour effet de rapatrier votre bot sur le plugin dans Nextdom.

Une fois le bot créé on l’active, le rend visible, on se rend sur le dashboard et on envoie un message de test au serveur. Il doit apparaitre dans l’interface sur votre pc.

Tout fonctionne? Parfait on passe à la suite. 
Installer l’application mobile Rocket.Chat disponible sur le Playstore/Appstore.

Et procédez à quelques tests. Vous devriez accéder et visualiser les messages préalablement envoyés.

Mais à l’heure actuelle, si vous mettez votre smartphone en veille ou sortez de l’app, vous ne recevrez aucune notification… 

Veillez à autoriser les notifications de l’applications à lui donner les bons droits sur votre smartphone.

La configuration du PUSH.

Vous pouvez retrouver la procédure dans la doc : ICI

Mais je vais tout de même la détailler pour la partie Android :

  • Allez sur https://console.developers.google.com/ et créez un projet.
  • Cliquez sur le menu -> API et Services -> Bibliothèque et recherchez “Google Cloud Messaging”

  • Sélectionnez le premier et activez.
  • Revenez sur le projet et dans le menu, cliquez sur identifiants et ensuite créer des identifiants et clef API. Une fois celle ci crée modifiez-la avec le crayon sur la droite.
    Dans la partie Restrictions relatives aux applications, cochez Adresse IP et entrez l’adresse ip du serveur sans le port. Enregistrez et copiez votre clef API.
  • Retournez sur l’interface de votre serveur Rocket.Chat dans l’administration, section PUSH, Dans la section Certificats et clés,

  • Le numéro du projet GCM peut être trouvé via le lien suivant : https://console.developers.google.com/home/dashboard
  • Une fois le tout sauvegardé, il vous suffit de redémarrer le container pour que les modifications prennent effet.

Vous devriez maintenant pouvoir recevoir les notifications sur votre mobile.

ATTENTION : si l’interface est ouverte sur votre pc vous ne recevrez rien ! Fermez la au préalable.

Voici qui clôture l’article, Vous pouvez à présent recevoir des notifications sur votre appli, créer différents canaux pour les classer et même envoyer des captures de caméras via le scénarios.

Il est aussi possible de gérer les interactions mais je ne m’y suis pas attardé.

Merci d’avoir pris le temps de lire, bonne mise en place et à bientôt pour un prochain article…

DCJona

Catégories : Tuto

2 commentaire

prohand · 24 mai 2020 à 15 h 32 min

Bonjour,

J’ai essayé ton tutoriel mais pour moi cela ne fonctionne pas car dans la doc de rocket.chat il faut décocher la case activer la passerelle.

Dans le tutoriel ci-dessus ça fonctionne parce que tu utilises le serveur push de rocket chat qui est limité à 1000 push par mois. Au delà je suppose que l’on est bloqué. Il faut ensuite payer :).

A ce que j’ai compris, il faut compiler une application avec Firebase… 🙁

Je me trompe peut-être et j’ai peut-être mal compris le fonctionnement 🙂

[TUTO] Rocket.Chat + Docker – Passion de Geeks · 15 avril 2020 à 18 h 36 min

[…] [TUTO] Rocket.Chat + Docker est apparu en premier sur […]

Laisser un commentaire

fr_FRFrançais
fr_FRFrançais